La biodynamie en 2018

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Qu’est ce que la biodynamie ou l’agriculture biodynamique en 2018?

Nous parlions il y a quelques semaines de l’agriculture BIO en France et du marché des vin BIO. Aujourd’hui, nous souhaitions nous intéresser à la biodynamie, courant de l’agriculture biologique qui prend une certaine ampleur dans l’agriculture mondiale en particulier dans le domaine du vin.

La biodynamie est née au début du 20e siècle, selon la pensée de Rudolf Steiner en Pologne. En 1924, Steiner répond aux interrogations paysannes lors de conférences sur l’agriculture, les communautés agricoles s’interrogent sur les causes de nouvelles maladies sur le bétail. Pourquoi les semences autrefois riches s’appauvrissaient et pourquoi les aliments produits avec ces semences perdaient en qualité? Comment pouvait-on améliorer les conditions de travail des ouvriers agricoles? Comment utiliser les astres et la lune comme moyen de culture?

Les seules réponses à ces questions constituèrent l’éveil d’une conception philosophique anthroposophiste à laquelle nous revenons seulement peu à peu ces 20 dernières années, la biodynamie.

Après s’être endormis sur nos semences, terres et cultures en utilisant pesticides, engrais chimiques et farines animales le siècle dernier pour une grande majorité des agriculteurs dans le monde, comment fonctionne cette conception philosophique dans la praxis?

Ainsi, l’agriculture biodynamique repose sur une profonde compréhension des lois du vivant. En effet, la santé des sols, des plants afin d’assurer une alimentation aux Hommes et aux animaux est le principe même de l’agriculture en biodynamie.

L’agriculture biodynamique a pour but de soigner la terre en favorisant la régénération des sols et de maintenir leur fertilité. Il s’agit également de comprendre et respecter le travail paysan en développant ces zones de culture comme organismes agricoles dans lesquels la faune et la flore sauvage sont conservés afin de proposer un paysage riche, diversifié à l’identité unique.

La culture de sol ou de plants en biodynamie repose également sur la proposition de plans thérapeutiques, qui ont étés établis le siècle dernier par Rudolf Steiner lui-même.

Comment l’agriculture biodynamique se deploit-elle ?


L’agriculture biodynamique ou viticulture en biodynamie suivent des plans de culture précis selon des méthodes et techniques raisonnées dans le respect de la nature.

Ainsi, qu’est-ce donc qu’un organisme agricole en biodynamie ?


L’organisme agricole comprend tous les éléments vivants ou non qui constituent la ferme ou le domaine viticole. Il s’agit des hommes, de la faune et de la flore sauvages ou domestiqués, ainsi que le terroir concerné par ce moyen de culture. Cet organisme se doit alors d’être le plus indépendant possible en fournissant des rendements moyens stables, qui doivent savoir faire face à des crises domestiques ou naturelles. L’organisme agricole a donc une forte valeur culturelle et représente une communauté harmonieuse.

Cependant pour maintenir les organismes agricoles défendus par les pratiques de la biodynamie, il est nécessaire de cultiver ces terres dans le respect. Il existe donc des préparations thérapeutiques obligatoires pour nourrir les sols et les plantes afin de répondre aux nécessité de l’agriculture ou la viticulture biodynamiques.

Les 8 préparations thérapeutiques en biodynamie


Les pulvérisations

  • La bouse de corne, dite 501
  • La silice de corne, dite 502

Les préparations naturelles du compost biodynamique

  • La préparation d’Achillée Millefeuille, dite 503
  • La préparation de Camomille Matricaire, dite 504
  • La préparation d’Ortie, dite 504
  • La préparation de Chêne, dite 505
  • La préparation de Pissenlit, dite 506
  • La préparation de Valériane, dite 507

Ces préparations sont des apports naturels à intégrer aux cultures en fonction d’un calendrier de semis établi en fonction des lunes et des astres, qui a été en partie développé par Maria Thun en concours des travaux de Steiner tout le long du 20e siècle.

Calendrier de semis de culture en biodynamie

Aujourd’hui, si un agriculteur ou vigneron souhaite répondre aux critères de l’agriculture en biodynamie, ce travail nécessite plusieurs années de passage en biodynamie et durera 3 ans seulement sur un vignoble qui travaille déjà des cultures biologiques.

Les pratiques dans la vitiviniculture en 2018


Ainsi, le monde de la viticulture utilise énormément la biodynamie comme moyen de production du vin depuis ces dernières années, même sur de grands vignobles. Cette pratique a d’abord commencé en Europe du Nord puis en Nouvelle-Zélande et en Australie. Dans les années 2000 seulement, la Gold Coast australienne nous apporte ce savoir faire si particulier sur les tables européennes et françaises. La biodynamie en France ne comptait jusqu’à lors qu’une poignée d’adhérents dans le domaine de l’agriculture et de la viticulture française. Ce que nous appellons aujourd’hui vins naturels, sans stabilisateurs ni souffre, très prisés des consommateurs et des tables de chef bistronomie et gastronomie confondues correspondent à un retour à la conception de Rudolf Steiner au début du 20e siècle, l’homme accompli ne se réalise que dans une existence plus saine et un monde sain.

Nous mêmes, sommes convaincus par ces pratiques de cultures ancestrales et avons déjà réalisé de tels travaux avec le Château de Piote en Bordeaux Supérieur et le Domaine de Beyssac en Côte de Marmandais.