Saint Emilion, un passage historique à l’agriculture biologique et raisonnée

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un pas résolument moderne et historique pour Saint-Emilion


C’est avec grand bruit depuis le début de l’année 2018 à Saint-Emilion, que certains grands crus classés ont annoncé le passage de la totalité de leur domaine en bio. Toutefois, si les grands crus se positionnent en tant que domaines ‘propres’, le meilleur reste à venir ces prochaines années. En effet, d’un commun accord après maints efforts de la part des vignerons et du Conseil de la Juridiction de Saint-Emilion, nous avons appris avec joie, le prochain passage en bio ou à moindre mesure, la labellisation écologique de tous les vignobles de la région Saint-Emilion d’ici 2022. Parmi ces certifications environnementales nous pourrons compter les labels suivants:

  • Haute Qualité Environnementale, HVE
  • Agriculture respectueuse de l’environnement, Area 
  • Système de Management Environnemental, SME
  • Terra Vitis
  • La certification bio.

Ces démarches correspondent toutes obligatoirement à un degré d’engagement des vignobles dans la vitiviniculture propre et raisonnée.

Dans un sens, la conversion des vignobles en BIO doit être vue d’abord comme une évolution et non pas une révolution. En effet, le besoin de créer et consommer de façon éthique est déjà inscrit dans les mœurs depuis de nombreuses années et 7% à 8% du vignoble Saint-Emillionais était déjà convaincu et converti aux pratiques de l’agriculture biologique ou propre.

Preuve en est, le Château Gros Caillou, Saint Emilion grand cru, signait quelques jours avant cette annonce tonitruante, la charte d’engagement du passage de leur vignoble en bio pour les trois prochaines années.

Cette dynamique d’un des plus vieux syndicat de France, est en un sens historique et ouvre la voie aux autres syndicats de vignerons soucieux de répondre aux exigences sociales et professionnelles de  notre société.

Par ailleurs, cette démarche de labellisation des grands crus et domaines   répond également à des nécessités commerciales. En effet, le bio est un marché grandissant à l’export. Les Etats-Unis, le Japon et le Nord de l’Europe sont devenus friands de produits issus d’une agriculture et vitiviniculture éthique et raisonnée et ont été les premiers acheteurs de grands crus de la région depuis des années.

Qu’est-ce que Saint-Emilion aujourd’hui ?


La région de Saint-Emilion, inscrite au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO depuis 1999, regroupe aujourd’hui deux appellation d’origine contrôlées:

Le Saint-Emilion et le Saint-Emilion grand cru

Ces deux appellations historiques se partagent une superficie de 5400ha et pas moins de 12 appellations réparties dans les 8 communes de la Juridiction de Saint Emilion, ainsi que sur une partie de Libourne.

La qualité des sols, des cépages et des hommes qui y ont travaillé, ont fait de ce terroir, un des vignobles les plus prisés dans le monde des amateurs éclairés ou des professionnels du vin.