IA

L’IA ou intelligence artificielle au service du vin

Qu’appelons-nous intelligence artificielle aujourd’hui? L’IA, est depuis de nombreuses années, un ensemble de technologies et d’innovation, conduit à agir comme…

Retour aux articles

Qu’appelons-nous intelligence artificielle aujourd’hui?

L’IA, est depuis de nombreuses années, un ensemble de technologies et d’innovation, conduit à agir comme le cerveau humain. En effet, l’IA permet, selon un ensemble de règles et théories, de répondre à des situations de logiques ou d’apprentissage auxquels les humains ont l’habitude de répondre.  Toutefois, l’IA est depuis un certain nombre d’années décrié car, parfois, effraie les Hommes. Si nous vivons dans la peur d’être suppléé, ou relégué à rang inférieur dans la chaîne alimentaire. O drame de l’existence.

Cependant, l’IA a été développée dans différents domaines comme la défense, la santé, l’environnement et les transports. Seulement, aujourd’hui ces 4 champs d’application ne sont plus les seuls, nous comptons désormais celui du vin.

L’IA dans le vignoble

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle se trouve déjà dans les vignobles. Des sociétés comme Naïo Technologies développe des outils de travail de la vigne, dans le respect de l’environnement et suppléé les travaux manuels. Depuis deux ans, Naïo a conçu un robot enjambeur. Ce tracteur électrique nouvelle génération permet de désherber les rangs pour faciliter le travail manuel. Cette technologie de pointe a par ailleurs déjà été adoptée dans la culture des vignes par certaines grandes coopératives françaises comme Univitis.

La société Chouette, a également développé un outil de surveillance des vignes, qui selon un algorithme, nommé Gaia, permet de vérifier, de la même façon que l’œil humain, l’état de la vigne. Un drone enregistre des vidéos de la vigne et l’algorithme détecte les défauts de la vigne selon la couleur des feuilles, du cep, des rangs…

Ces objets intelligents sont des gains de temps et de précision pour les viticulteurs et vignerons à présent.

L’IA et l’oenotourisme

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle a su se montrer des plus efficaces avec l’invention des chatbots. Ces algorithmes développé pour communiquer avec les usagers des sociétés de service sont conçus pour faire vivre une expérience au consommateur des plus appropriée à son profil marchand.

Ainsi, l’entreprise Vinotrip a réussi à développer des chatbots sur leur page Facebook afin d’aider le consommateur a créer son voyage de découverte du vin selon son profil (profane, consommateur expérimenté, voyageur etc.) et la base de données de l’entreprise.

L’IA au travers des acteurs et consommateurs du vin

Il existe également des start up aujourd’hui qui réussissent à développer des systèmes d’IA pour les professionnels et consommateurs du vin. Certains restaurateurs, sommeliers et cavistes rencontrent parfois des difficultés à choisir un vin pour établit leur carte, par manque d’expérience ou de connaissance. Matcha Wine est une startup qui réunit dans son algorithme, le plus de situations concrètes qui pourraient se présenter à un professionnel du vin pour la création de sa cave. Le résultat de chaque expérience consommateur définira alors les produits à sélectionner pour orienter le choix des bouteilles des distributeurs aux consommateurs.

L’entreprise Matcha Wine a également commencé à proposer un service aux particuliers, grâce à son IA, le client peut choisir grâce à un sommelier de poche dans son expérience d’achat, qui saura guider ce dernier jusqu’à l’achat final.

En somme, l’intelligence artificielle est très présente dans le monde du vin, tant pour les professionnels que pour les particuliers. Mais que faire aujourd’hui de l’ensemble de ces données, qui ont une valeur marchande sans précédent pour tous les acteurs de ces chaînes logistiques? L’enjeu des prochaines années pour ces nouveaux acteurs, au delà de l’utilité que ceux ci apportent aux acteurs  et aux circuits traditionnels de distribution, est de transformer les outils de travail afin de conserver ces données de façon simple et concise dans le but de maintenir l’excellence française.

 

 

 

 

Olivier Dauga – consultant en vin